Home > Actualités > La Confédération paysanne porte plainte dans l'affaire de fraude ...
Partager sur :
VITICULTURE
18.12.2017

La Confédération paysanne porte plainte dans l'affaire de fraude des 4 200hl.

La Confédération paysanne de Gironde , au nom de la viticulture honnête annonce lors de l'Assemblée générale du CIVB avoir porté plainte dans l'affaire de fraude portant sur 4 200 hl de vins languedociens transformés en Bordeaux, Bordeaux supérieur, Pomerol, Margaux, Pauillac et St Julien.

Suite au scandale révélé par Vitisphère sur les 4 200 hl de vins languedociens transformés en diverses appellations de Bordeaux, la Confédération Paysanne de Gironde a interpellé publiquement les institutions viticoles bordelaises. Elle l'a aussi fait directement auprès de divers responsables.

En retour, elle n'a eu droit qu'à des réponses vagues et très embarrassées.

Cette affaire pose pourtant des questions d'une importance majeure :

- Les membres de l'assemblée du CIVB impliqués dans l'affaire ont-ils informé le CIVB et les appellations du problème? Si oui, pourquoi aucune information n'a été faite, pourquoi aucune plainte n'a été déposée alors que le CIVB dépense 20 millions d'€ chaque année pour la promotion des vins de Bordeaux?
- Comment les Douanes ont-elles pu laisser sommeiller un dossier au point de friser la prescription ? Pourquoi n'ont-elles pas saisi le procureur de la République ? (article 40 code de procédure pénale)
- Comment a fonctionné la chaîne de contrôle ?
- Comment les négoces en cause ont-ils pu accepter ces lots qui auraient du éveiller les soupçons à cause de prix anormalement bas?
- QualiBordeaux a-t-il validé ces différents lots ?
- Que fait l'INAO?

Il faudra bien interroger l'ensemble des acteurs de ce scénario et avoir des réponses précises.

Constatant ce qu'on peut au moins qualifier de carence de la part de l'interprofession CIVB, de la FGVB et des responsables des appellations victimes,
Constatant le silence général de tout ce que la profession viticole compte d'instances nombreuses, diverses et variées,
Constatant l'inaction apparente des autorités de tutelle et de l'État.

 

la Confédération Paysanne de Gironde se voit contrainte d'user de son droit à se substituer à des institutions officielles défaillantes. Elle a donc décidé de déposer plainte, et elle l'a effectivement fait, auprès du Procureur de la République de Bordeaux.

Pour ceux qui envisageraient de se porter partie civile dès qu'une procédure judiciaire serait ouverte, la Confédération Paysanne de Gironde invite les appellations de Bordeaux et leurs vignerons, à rejoindre cette plainte pour défendre les intérêts de la viticulture bordelaise honnête.

 

NOUS CONTACTER Confédération paysanne de Gironde -
Tous droits réservés - Confédération Paysanne de Gironde
8, Rue de la Course - 33000 Bordeaux